Comptant plus de 1000 utilisateurs sur Github ? La startup Nantaise CrowdSec a mis la lumière sur un projet novateur dont elle est l’initiatrice : un système immunitaire du web, qui permet par un partage massif et rapide de l’information de bloquer automatiquement les tentatives d’intrusion au sein d’un réseau informatique. Nous vous en disons plus dans cet article.

Que fait exactement la nouvelle technologie signée CrowdSec ?

Le principe de la technologie développée par CrowdSec est simple ! A chaque fois qu’une adresse IP douteuse visite un site ou une application, elle est répertoriée en open source et partagée à grande échelle. Ainsi, il devient facile de la bloquer par tout le réseau. Il s’agit d’une approche préventive et immunitaire qui permet d’anticiper de manière remarquable toute tentative d’intrusion. Actuellement, CrowdSec a mis en place une version gratuite de cette solution, qui est mobilisée dans 20 pays. La version payante pour les entreprises devrait apparaître dès début 2021.

Une levée de fonds de 700 00 euros

Interrogé sur cette nouvelle technologie, Philippe Humeau le co-fondateur de CrowdSec a déclaré :

« Chaque comportement laisse des traces et c’est de l’or pour nous, explique Par exemple, un pirate qui tente de percer votre mot de passe va devoir faire plein d’essais. Mais comme notre logiciel est capable de détecter les comportements suspects, il s’en aperçoit très vite et le bloque avant qu’il réussisse ».

Notons que ce nouveau concept a poussé l’entreprise Reflexion Capital à réaliser une levée de fonds de 700 000 euros pour y investir !

Mot de la fin

Les projets comme celui de CrowdSec ne sont pas les seuls à vouloir révolutionner l’univers de la sécurité informatique. Nous trouvons de plus en plus d’innovations en matière de cybersécurité comme l’outil open source Pollenisator.