Les derniers chiffres tombaient à peine il y a quelques jours : depuis deux ans, on recense plus de 16,5 % d’emploi dans le cinéma. Un chiffre record et plus même, une bonne nouvelle pour l’industrie du cinéma français, victime depuis quelques années de la délocalisation. Notez cependant que ces chiffres concernent le bassin Parisien, qui représente 80% de l’industrie française cinématographique. Analyse de ces chiffres avec Marc Dingreville, président du cinéma de Domont.

Un poste en CDI dans le cinéma ?

En deux ans, le nombre de CDI dans le cinéma a augmenté de 46,5% ! Un chiffre assez incroyable nous a confié Marc Dingreville mais qui trouve une explication directe quand on songe au phénomène de relocalisation des tournages…

Les films français relocalisent

Grâce à la mise en place de différentes aides, la scène cinématographique française attire de nouveau pour ses tournages. En 2015, les délocalisations de tournages étaient de 36%, aujourd’hui elles descendent à 21% (source : France Info).

Un vent favorable pour les jeunes qui rêvent de faire du cinéma leur métier…

Les métiers du cinéma touchés par cette dynamique

Jérémy Redler, président de la commission du Film d’Ile-de-France depuis 2017, déclaraient récemment que le paysage de la  profession cinématographique comptait actuellement 115 000 intermittents et 20 000 permanents… des chiffrent qui traduisent une bonne dynamique du secteur, qui devrait durer selon Marc Dingreville.

L’ensemble des métiers relatifs à la production bénéficient de ce climat, mais on relève néanmoins un nette tendance pour les professionnels de l’animation et des effets spéciaux. En outre, le développement des séries françaises semble propulser le besoin en professionnels de la production audiovisuelle.