Alors que la demande internationale en huile de palme augmente invariablement, certaines régions du monde sont toujours plus dévastées par la déforestation. Parmi elles, l’Indonésie. D’immenses tranchées remplacent aujourd’hui une grande partie des forêts vierges. Les ONG tiraient pourtant l’alarme depuis plusieurs décennies sur ce fléau écologique… Outre la nécessité d’une prise de conscience collective pour changer nos modes de consommations, pouvons-nous agir concrètement et positivement sur ces régions lointaines qui subissent les comportements de nos pays développés ? Oui, d’après Life ONG, qui contribue chaque année à la reforestation en Indonésie grâce aux dons.

Une catastrophe écologique, des forêts d’inégalités

L’Indonésie a perdu 21 % de ses forêts entre 1990 et 2012, année de son triste classement de « leader de la déforestation » mondial devant le Brésil. Dans le même temps, les surfaces agricoles pour l’huile de palme passaient de 1 million en 1990 à plus de 8 millions en 2014.

Face à une demande internationale croissante en produits manufacturés issus du bois (combustibles, papier, produits alimentaires…) on peut faire un constat : le processus d’exploitation des terres agricoles menant à la déforestation est très hétérogène. En conséquence, l’action humaine entraîne des disparités écologiques et sociales considérables. Ces inégalités d’échelles sont aussi perceptibles au regard de la récente reforestation des pays développés comme la France, l’Angleterre ou la Norvège (+ de 10% de gain) alors que l’on constate l’inverse en Indonésie, au Nigeria ou encore au Togo.

Des inégalités environnementales inquiétantes

Pour pallier aux besoins des pays développés principalement, l’industrie va augmenter et développer ses activités pour produire toujours plus. Et pour produire, elle a besoin de bois…tropical de préférence. Comme la forêt est consommée plus vite qu’elle ne pousse, elle disparaît. De nombreuses espèces de végétaux et d’animaux sont alors eux aussi menacés (comme les orangs-outans).

La déforestation vectrice d’inégalités sociales

Le phénomène de déforestation entraîne aussi son lot de conséquences sociales. L’exploitation du bois ne déroge effectivement pas aux dérives des lois du marché global comme la délocalisation de la production (coûts de la main d’œuvre). De plus, l’exploitation industrielle prive les populations locales d’une ressource essentielle. Enfin, l’Indonésie est aussi touchée par l’exploitation illégale des forêts. On estime la coupe illégale dans le monde à plus de 30 milliards de dollars.

De nouveaux arbres pour l’Indonésie : l’action de Life ONG

De nombreuses associations ont fait de la reforestation une partie intégrante de leur champ d’action. C’est le cas de Life ONG avec son projet SAPOUSSE. L’objectif est de planter de nouveaux arbres en Indonésie pour protéger la biodiversité et aider les populations locales face à cette menace. Ainsi, pour 2 euros, vous avez la possibilité de faire don d’un arbre ; et l’initiative collective elle…de donner un second souffle à l’Indonésie.