Parmi tous les métiers du jeu vidéo, celui de creative director (ou directeur créatif en français) est certainement l’un des plus importants. En effet, c’est lui qui est chargé de superviser les travaux des graphistes, des level designer, des développeurs mais c’est également lui qui décide quelles tâches sont prioritaires par rapport à d’autres. En clair, c’est un peu le patron. MJM Graphic Design, école d’art, nous donne son avis sur ce métier passionnant.

Le rôle de ce professionnel

Avec son équipe, il va d’abord chercher quels aspects il veut donner au jeu et quelle est la ligne directrice à adopter. Par la suite, il sera chargé de la bonne conduite du projet d’un point de vue graphique, bien sûr, mais également en terme de scénario et de développement. Il travaille en étroite collaboration avec le producteur avec qui il valide l’avancement du jeu. C’est donc un gros travail de pré-production, une tonne d’idées à coucher sur papier mais également un travail de professeur. En effet, il doit bien faire comprendre ce qu’il veut à ses équipes de production. Dans une grande structure, ce professionnel se concentre davantage sur l’aspect graphique du jeu. Cependant dans une plus petite société, il dirige à peu près tout donc si vous trouvez les graphismes d’un jeu médiocre, c’est la faute au creative director… Si le gameplay n’est pas génial c’est toujours le directeur créatif ou si le scénario est niais voire ridicule, c’est encore sa faute. Bien sûr, il n’est pas responsable de tout ce qui ne va pas sur un jeu.

Il est assez difficile de définir une journée type pour ce genre de travail, tout dépend du niveau de développement du jeu et des besoins de son équipe.

Les qualités requises pour exercer ce métier selon l’avis de MJM

C’est donc un métier avec plein de responsabilités qui demande beaucoup de compétences et qui n’est sans doute pas si facile que ça. Mais c’est aussi un métier qui offre pas mal de satisfactions personnelles. Il participe à la création du jeu depuis le petit bout de papier sur un coin de table à sa finition complète. Le parcours le plus traditionnel est sans doute de faire une école de designer de jeux vidéo et l’évolution se fera naturellement. Cependant certains directeurs créatifs ont un parcours atypique.

Selon l’avis de MJM, école d’art, pour pouvoir faire ce métier, il faut être assez complet et s’intéresser à beaucoup de choses différentes. En effet, il ne faut pas s’intéresser qu’aux jeux vidéo, il est aussi nécessaire de se nourrir de toutes les formes d’art qui existent : littérature, théâtre, cinéma, peinture, etc. De plus, il peut être très intéressant de voyager beaucoup et de découvrir d’autres cultures. Il faut donc être curieux et ouvert d’esprit.

Vous l’aurez compris ne suffit pas d’être un hardcore gamer pour réussir dans le jeu vidéo. Mais si vous êtes passionné et que vous savez dessiner, si vous avez une imagination débordante, une bonne culture générale et que vous êtes à l’écoute des autres, vous pourrez peut-être devenir un bon game designer et pourquoi pas évoluer en creative director un jour.