Apple vient de lancer une toute nouvelle version de son application Maps, et parmi les changements, il y en a un qui peut ne pas être évidente au premier abord. Longtemps décrié par les utilisateurs, l’application intégré Maps a reçu de nombreuses mises à jour au fil des années pour en faire un facteur d’attrait supplémentaire pour les iPhones. L’avis d’Hexagone Mobile sur le principal et dernier changement en date apporté à Maps !

Apple Maps : il n’y a pas d’annonces publicitaires !

Contrairement à Google Maps, qui présente des annonces sous la forme d’épingles sponsorisées et utilise des informations de localisation et de recherche pour vous montrer des annonces ciblées, Apple Maps n’a pas d’annonces. Oui, vous avez bien lu : pas d’annonces, aucune ! Cela signifie qu’Apple n’a pas besoin de savoir qui vous êtes, ce que vous recherchez ni où vous vous trouvez pour opérer son application.

Les publicités, à elles seules, ne sont pas un gros problème. C’est le fait que les publicités personnalisées signifient que vos informations confidentielles (ou supposées l’être en tout cas) sont collectées et suivies. Cela peut ne pas sembler être un gros problème jusqu’à ce que vous considériez exactement la quantité d’informations que Google recueille réellement sur vous, chaque fois que vous interagissez avec ses applications. Google Maps, par exemple, conserve un historique détaillé de l’endroit où vous vous êtes rendu (heureusement, vous pouvez maintenant désactiver cette option). Par contre, Apple ne vous oblige même pas à vous connecter avec un compte pour utiliser son application Maps.

Apple a-t-elle gagné la bataille de la confidentialité ?

La différence entre les applications de navigation des deux mastodontes que sont Apple et Google est en réalité beaucoup plus révélatrice que vous ne le pensez au premier abord. Apple a mis un point d’honneur à se concentrer sur la confidentialité pour en faire l’un de ses principaux avantages concurrentiels. À cette fin, vos recherches sur Apple Maps ne sont pas liées à votre identifiant Apple, et la firme de Cupertino ne conserve pas d’historique de votre position et des fonctionnalités personnalisées.

Il s’agit ici d’un gros problème car les données de localisation sont l’une des choses les plus personnelles et sensibles que votre smartphone collecte. Et, évidemment, le logiciel de cartographie nécessite votre position pour être utile. IOS 13 et Android 10 ont simplifié le contrôle de la façon dont les applications peuvent utiliser votre localisation, en particulier lorsque vous ne les utilisez pas. Mais la réalité est que Google Maps fonctionne comme un autre moyen de monétiser vos informations.

Cet accent mis sur la confidentialité, combiné avec les autres nouvelles fonctionnalités d’Apple Maps, en fait finalement un concurrent valable pour la version Maps de Google. Cela n’a pas été le cas pendant longtemps, et même les fans d’Apple les plus fidèles se sont retrouvés à privilégier Google Maps. Maintenant, on peut dire que les choses ont changé.

 

Pour Apple, tout cela fait partie de la stratégie de l’entreprise pour offrir aux utilisateurs une meilleure expérience qui respecte leur vie privée. Enfin, vous pouvez trouver votre chemin vers ce nouveau café cool dont vous avez entendu parler au travail, sans avoir à renoncer à votre vie privée.