Alors qu’Apple et Samsung continuent de se disputer la première place sur le marché de la téléphonie mobile, Nokia a frappé un coup qui risque de changer totalement la donne. En effet, le groupe finlandais, qui s’est fait très discret ces dernières années, vient d’annoncer qu’il va fabriquer le premier réseau de téléphonie mobile sur la lune. Ce réseau 4G que la Nasa sera la première à utiliser va être déployé vers la fin de l’année 2022, selon un communiqué officiel de la marque.

Le premier réseau cellulaire spatiale

En 2024, la Nasa prévoit d’envoyer un homme et une femme explorer la surface de la lune. Bien-sûr, afin que cette conquête soit plus fructueuse que celle réalisée par Alex Armstrong et son équipe, l’agence spatiale américaine a sorti l’artillerie lourde. Ainsi,  elle a mis en place un appel d’offre pour l’installation d’un réseau cellulaire sur la lune. En plus d’être auto-configurable, celui-ci va assurer la connectivité de toutes les activités faites par les astronautes une fois sur la lune. En outre, il va permettre à ces derniers de communiquer par voix et vidéo et de transmettre une grande quantité de données biométriques.

Un autre grand pas pour l’homme

En remportant l’appel d’offre dont la valeur est estimée à 14,1 millions de dollars, la filiale américaine du groupe Nokia s’est engagée à assurer l’instauration d’un système de communication très en avance par rapport aux standards technologiques actuels. Les communications entre la lune et la terre vont se faire avec une plus grande vitesse et vont couvrir des distances jamais atteintes à ce jour.

Cette démarche ne peut qu’encourager d’autres leaders de la téléphonie mobile à suivre l’exemple de Nokia. A ce propos, notons que le groupe SFAM n’a pas encore d’offre pour assurer votre portable sur la lune, mais cela deviendra nécessaire lorsque les vols orbitaux se développeront.