Souvent premier élément à être analysé par les joueurs, le graphisme, qu’il soit 2D ou 3D, reste le point incontournable d’un jeu. Design des personnages, féerie des paysages ou réalisme des cinématiques, le graphiste devra mettre les mains dans la peinture pour réussir à retranscrire les idées du directeur artistique, du designer et même du scénariste. MJM, école d’art proposant différentes formations dans le secteur du jeu vidéo, nous donne son avis sur ce métier passionnant.

En quoi consiste ce métier ?

Le graphiste commence donc par dessiner sur papier les premiers éléments graphiques du jeu avant de passer sur ordinateur. Il est important d’avoir un style homogène et clair en totale adéquation avec le gameplay.

Le directeur artistique sera donc là pour valider son travail et l’aiguiller dans les designs. Ce professionnel modélise alors en trois ou deux dimensions les éléments nécessaires au jeu, car même si le moteur est en 3D, beaucoup d’éléments d’un jeu reste en 2D à commencer par les menus ou encore certain à plat sur les murs ou les sols, par exemple. Il pourra aussi bien créer les background (arrière-plans), modéliser point par point un objet ou encore le texturer. De nos jours, avec les moyens techniques modernes, c’est d’ailleurs souvent la texture qui fait tout le travail. Grâce au bump map, il crée ensuite une impression de 3D avec des textures 2D très détaillées et on économise ainsi de la mémoire pour la fluidité du jeu.

Les outils de ce professionnel

Les logiciels comme Photoshop, 3DS MAX ou Zbrush sont des références dans le domaine. La mise en volume des décors et des personnages demande beaucoup de patience et de talent surtout que les graphismes demeurent sous les contraintes techniques de la plateforme utilisée et du moteur de jeu. En plus d’être un véritable artiste, il faut surtout être un technicien hors pair.

Pour les études, les écoles comme MJM ont de très bonnes formations en infographie et en animation. Avant toute chose, l‘avis de MJM est donc de pratiquer un maximum. Il ne faut pas se contenter de ce que l’on peut apprendre à l’école. C’est le meilleur conseil que l’on peut donner à des jeunes qui souhaitent se lancer dans ce domaine. Le talent est le principal allié dans la carrière d’un graphiste au même titre que la créativité et la polyvalence, car ne l’oublions pas, ce professionnel est un artiste passionné avant tout.