Pour beaucoup, nettoyer le sol signifie prendre de l’eau, une serpillère et du savon. C’est un procédé qui est devenu comme mécanique. On ne se soucie même pas du type de produits de lavage utilisé. On regarde encore moins le torchon que l’on prend. Et surtout, on ne s’attarde pas sur la texture du sol. Et pourtant, le nettoyage du sol requiert la maîtrise d’un certain nombre d’outils si on veut qu’il soit « réussi ». Il ne s’agit pas seulement de rendre la surface propre, mais surtout de la préserver et préserver l’environnement autour. Ces techniques, les équipes de Thierry Carnazza, dirigeant de la société Albiance, les maîtrise parfaitement et nous les récapitule ci-dessus.

Le dépoussiérage du sol : dépoussiérer et non pas épousseter !

Ces deux termes sont souvent confondus. Dès lors qu’on parle d’éliminer des dépôts de poussière sur une surface, on a tout de suite tendance à prendre un torchon. Or, il s’agit là d’époussetage. Pour enlever la poussière sur un sol, on peut soit utiliser un balai, soit utiliser un aspirateur. Dans ce cas, on parle de dépoussiérage car l’opération va s’effectuer à l’aide de moyens techniques.

L’utilisation d’un balai pour dépoussiérer est une méthode très efficace pour éliminer la poussière sur des surfaces lisses. Parmi les types de balai, le balai trapèze est le plus efficace. Il est équipé de gazes à usage unique qui peuvent être utilisées une pour chaque pièce. Pour que le nettoyage soit efficace, le balai ne doit pas être soulevé durant tout le temps de passage et il ne faut pas revenir sur ses pas. Dans le cas où la technique du balais trapèze ne peut pas être utilisée, vous avez la possibilité d’opter pour un aspirateur. L’opération peut être réalisée en aspirant par bande régulière parallèles, d’avant en arrière.

Le lavage du sol

Il est possible d’opter pour un lavage manuel du sol ou pour un lavage mécanique. Le lavage manuel est celui qui se réalise à l’aide d’eau et de détergent. Par le biais d’un chariot de ménage, on peut se munir de seaux (un pour laver et un autre pour rincer)  et d’un balai pour frotter. D’un autre côté, on peut plutôt choisir d’équiper son chariot d’une grille d’égouttage, d’un balai et d’un réservoir. Pour le lavage, il est possible d’opter pour un lavage rasant ou lavage à plat. Ceux-ci  ne nécessitent pas  de balayage humide de la surface au préalable.

Le lavage mécanique du sol est quant à lui réalisé grâce à des machines. Pour cela, on peut se servir d’une monobrosse ou d’une autolaveuse. Il faut noter que l’autolaveuse ne peut être utilisée que sur surfaces libres, sans encombrement. En général, les lavages mécaniques sont la combinaison des produits et outils utilisés pour un lavage classique (à la main) et des machines. Ce qui les rend encore plus efficaces.

Comme vous venez de le voir, il existe de nombreuses techniques de nettoyage d’un sol. Mais, plus que de les connaître, il faut savoir les appliquer en fonction de la surface. En appelant la société de Thierry Carnazza pour le nettoyage de vos surfaces, vous aurez la garantie du savoir et du savoir-faire.