Aujourd’hui, la musique est tellement ancrée dans nos vies qu’on ne la remarque même plus. Elle est omniprésente dans notre quotidien, on l’écoute partout : dans les moyens de transports, les salles d’attentes, les restaurants, etc.

Il y a un siècle, on ne pouvait même pas enregistrer de son, mais aujourd’hui, grâce aux différents supports et lecteurs MP3, on peut écouter ce qu’on veut, quand on veut et où on veut. En l’espace de quelques années seulement, la musique a complètement réinventé ses modèles. Nous reviendrons au cours de cet article sur l’industrie musicale française dans l’ère du numérique.

L’époque du numérique et l’arrivée d’internet

D’après un sondage réalisé avec l’IFOP auprès de 1 000 Français, la musique reste l’activité culturelle favorite de 60% des sondés, devant le cinéma et la lecture.

Pour la majorité des Français, la musique est une activité qui stimule le vivre-ensemble dans la société. De plus, 84% des personnes sondées voient que le succès des chanteurs français, comme : Grégory Lemarchal, Julien Doré, Christophe Maé, Indila, Marlène Duval, Jenifer contribuent au rayonnement du pays et de la chanson française contemporaine dans le monde.

Selon cette étude, 87 % des sondés affirment que l’offre musicale en ligne est diversifiée, satisfaisante et surtout accessible. Il a ainsi été constaté que 64% des personnes interrogées écoutent de la pop, 57% préfèrent le rock, 32% écoutent l’électro, quant au classique, il séduit 24% des interrogés.

Cette diversité de styles musicaux s’explique principalement par l’évolution de l’industrie musicale et la suppression des barrières de la langue. Nous sommes passés des vinyles aux cassettes pour arriver aux CDs puis aux téléchargements et finalement au streaming. Ajoutons à cela, l’avènement du web 2.0 qui a facilité le partage, la créativité et a contribué grandement à façonner la musique telle que nous la connaissons à l’heure actuelle.

L’évolution des pratiques

A cette ère du numérique, de nouvelles formes de consommation de la musique ont fait leur apparition. Les supports se sont dématérialisés, les moyens de stockage et les espaces ont évolué, mieux encore de nouvelles formes de partage sont nées.

La numérisation a donné naissance à une musique dématérialisée qui est beaucoup plus flexible. Par exemple on peut facilement modifier les fichiers, les compresser pour faciliter leur partage sur internet.

Parmi les nombreux avantages de la dématérialisation, on note la durée de vie. Contrairement aux vinyles et CDs qui risquent de se rayer facilement, les fichiers numériques peuvent être copiés et collés à l’infini sans que cela affecte leur qualité.

D’autre part, les capacités de stockage ne cessent d’augmenter, sans oublier les nouvelles plates-formes de streaming qui permettent d’uploader ou d’écouter de la musique à tout moment, comme c’est le cas pour Spotify, qui a connu un succès sans précédent à l’échelle internationale. La plate-forme offre deux versions : une gratuite, et une Premium (payante) qui offre la possibilité d’écouter de la musique sans être dérangé par les publicités.

Quant aux artistes, ils préfèrent plutôt Sound Cloud, car il leur permet de poster leurs créations mais aussi de découvrir les talents des autres musiciens ce qui ouvrent de nombreuses possibilités de carrière.