Appréciée en raison de son prix abordable et de son aspect écologique, la ouate de cellulose est un isolant classique qualifié d’économique et d’inoffensif pour la santé. Que doit-on savoir sur l’isolation à base de ouate de cellulose ? A2O Performance nous donne toutes les réponses.

 

La ouate de cellulose : qu’est-ce que c’est ?

Utilisée pour l’isolation thermique, la ouate de cellulose est un produit fabriqué à partir de papier recyclé ou de papier d’impression neuf et enrichi avec des traitements antifongiques et insecticides tels que le sel de bore, le borate, l’acide borique, l’hydrate d’alumine ou l’hydroxyde d’aluminium. Ce sont des substances sans danger.

En général, la ouate de cellulose a un bon coefficient d’isolation thermique à l’état sec. Elle offre aussi une protection extrême contre le froid et la chaleur ainsi qu’une bonne isolation acoustique.

Les avantages de la ouate de cellulose

L’isolation en cellulose présente plusieurs avantages par rapport à d’autres formes d’isolation. L’avantage le plus important de ce matériau est sa résistance thermique élevée. On cite aussi sa haute protection contre les infiltrations d’air comparé à la fibre de verre traditionnelle. Habituellement, l’infiltration d’air se produit lorsque l’air s’échappe par les fentes dans l’isolant. Au fur et à mesure que la température diminue, la fibre de verre devient plus sensible au flux de chaleur convective, ce qui peut réduire sa performance de plus de 40 %.

L’isolation cellulosique a aussi l’avantage de réduire les déchets solides. Les vieux papiers sont l’un des plus grands problèmes d’élimination des déchets solides pour de nombreuses collectivités. L’utilisation des produits recyclés peut contribuer à atténuer ce problème. Les rapports indiquent qu’en 1994, l’industrie de la cellulose a utilisé environ 840 millions de livres en papier, soit le contenu recyclé le plus élevé par rapport à toute autre forme d’isolant.

Ainsi, la production de cet isolant ne nécessite pas beaucoup d’énergie contrairement aux autres matériaux d’isolation. Moins d’énergie signifie moins de carburant, et donc moins de pollutions.

De plus, la ouate de la cellulose est aussi bénéfique pour les propriétaires puisqu’elle augmente la valeur des constructions. Une propriété bien isolée est plus confortable et plus rentable. Car les économies d’énergie permettent de payer rapidement le coût de l’isolation.

Les autres matériaux isolants

Laine minérale

La laine minérale recouvre un certain nombre de types d’isolation. Il peut s’agir soit de la laine de verre, qui est une fibre de verre fabriquée à partir de verre recyclé, soit de la laine de roche, qui est un type d’isolant fabriqué à partir de basalte. La laine minérale peut être achetée en nattes ou en vrac. La plupart des laines minérales n’ont pas d’additifs pour les rendre résistantes au feu, ce qui les rend inutilisables dans les situations où il y a une chaleur extrême. La laine minérale a une valeur R allant de R-2,8 à R-3,5.

Fibre de verre

La fibre de verre est un matériau d’isolation extrêmement populaire. L’un de ses principaux avantages est son coût. L’isolation en fibre de verre a un prix d’installation inférieur à celui de nombreux autres types de matériaux isolants et, pour une performance équivalente (c’est-à-dire une résistance thermique), elle est généralement l’option la plus rentable par rapport aux systèmes d’isolation en cellulose ou en mousse pulvérisée. En raison de son mode de fabrication, la fibre de verre, en tissant efficacement de fins brins de verre dans un matériau isolant, est capable de minimiser le transfert de chaleur. Il est essentiel, lors de l’installation de la fibre de verre, de porter l’équipement de sécurité nécessaire, car de la poudre de verre et de minuscules éclats de verre se forment, ce qui pourrait potentiellement causer des dommages aux yeux, aux poumons et à la peau. La fibre de verre est un excellent matériau d’isolation ininflammable, avec des valeurs R allant de R-2,9 à R-3,8.

Polystyrène

Le polystyrène est une mousse thermoplastique imperméable qui est un excellent matériau d’isolation acoustique et thermique. Il en existe deux types, expansé (EPS) et extrudé (XEPS), également connu sous le nom de polystyrène. Le XEPS, plus coûteux, a une valeur R de 5,5 alors que l’EPS a une valeur R de 4. L’isolation en polystyrène a une surface lisse unique qu’aucun autre type d’isolation ne possède. Il est utilisé à la fois dans le secteur résidentiel et commercial. L’isolant en polystyrène est très rigide, contrairement à ses cousins plus duveteux. En général, la mousse est créée ou découpée en blocs, ce qui est idéal pour l’isolation des murs.

Mousse de polyuréthane

La mousse de polyuréthane pulvérisée (SPF) est fabriquée en mélangeant et en faisant réagir des produits chimiques pour créer une mousse. Ces derniers réagissent très rapidement, se dilatant au contact pour créer une mousse qui isole, étanche à l’air et constitue une barrière contre l’humidité. Elles sont relativement légères, pesant environ deux livres par pied cube, et ont une valeur R d’environ R-6,3 par pouce d’épaisseur.

 

Est-il possible d’isoler sa toiture soi-même ?

Il est possible pour un particulier de réaliser lui-même l’isolation avec de la ouate de cellulose. Mais il doit être sûr que la toiture est en parfait état. Par contre, s’il suspecte la présence des fuites, le mieux serait dans ce cas-là de faire appel à un professionnel comme A²O Performance. Car la réalisation de l’isolation nécessite beaucoup d’expertise ainsi qu’un bilan thermique pour vérifier l’état de l’habitation.

Contactez A2O Performance pour atteindre les hautes performances thermiques.