Les pieux sont une sorte de fondations. Les fondations peuvent être superficielles quand le terrain est bon et/ou les charges réparties (semelles, radier). On peut donc se servir des pieux lorsque le sol est profond et les charges concentrées. Les travaux de fondations et l’utilisation de pieux sont à faire réaliser exclusivement par des sociétés spécialisées comme celle de Jean-Yves Stoquer et de son fils, Michael. Tous les deux, ils gèrent la SEF, une entreprise spécialisée dans les travaux en bâtiment et plus précisément les fondations spéciales sur sols instables. Jean-Yves est ingénieur dans le bâtiment, spécialisé dans les fondations spéciales (pieux, micropieux, travaux d’injection, études géotechniques entre autres) tandis que son fils, lui, est diplômé de la prestigieuse école de commerce ESSEC. Michael Stoquer s’occupe donc de rester en contact avec le client pour leur proposer les bons services, il met en place la politique commerciale de l’entreprise et gère le personnel et les investissements.

La technique des pieux

Les pieux servent à reporter ponctuellement des charges sur le terrain. Il existe actuellement de nombreuses techniques de réalisation mécanisée et une multitude de types de pieux dont beaucoup font l’objet de brevets. La différentiation des différents types de pieux se porte sur le matériau utilisé, sur le processus et les outils d’exécution, de contrôle ou de garantie.

Les pieux sont répartis en deux catégories : les pieux battus et les pieux forés. C’est deux catégories font aussi l’objet de sous-catégories en plus des micropieux pour les très petits diamètres.

Les pieux battus

Ce sont des pieux façonnés à l’avance qui peuvent être constitués de différents matériaux, du plus ancien comme le bois au plus récent comme le béton et l’acier. Ils sont mis en place en général par battage, c’est-à-dire qu’ils sont enfoncés dans le sol par vibration ou par enfoncement hydraulique. Leur forme peut aussi grandement varier, ils peuvent alors la tête renforcée ou non.

Les pieux forés

Ils font appel à un matériel spécial pour faire le trou dans lequel on viendra finalement couler le béton qui pourra être armé ou non selon les cas. Le forage du trou peut se faire de différentes manières suivant la qualité du terrain. Dans des terrains qui tiennent bien, on peut utiliser le forage à sec (hors nappe phréatique). Pour des terrains qui tiennent moins bien, il est possible d’utiliser un forage qu’on protège des éboulements en le tubant par des viroles d’acier qui peuvent être enlevées ou non pendant ou après le bétonnage du pieu. De plus, selon la nature du sol (argile, roche ou alluvions), il est possible d’utiliser différents outils pour effectuer le forage : trépans, curettes, tarières, buckets, bennes. Ces forages peuvent être élargis à leur base pour améliorer la capacité de portance des pieux.

Les travaux de fondations étant un domaine particulièrement spécialisé et complexe, il est absolument nécessaire de faire appel à des sociétés, comme celle de Jean-Yves et son fils Michael Stoquer, qui est spécialisée dans les fondations sur sols instables.