L’énergie solaire se développera encore plus vite que prévu au cours des prochains mois, et les acteurs du secteur seront confrontés à de nombreux défis : diversification, innovations, numérisation, etc. Le moyen pour surmonter cette situation ? Veillez à conserver une position de leader. Propulsées par la forte concurrence et la recherche de l’amélioration de l’expérience des clients, les professionnels du domaine comme Sibel Energie ne cessent de développer de nouveaux modèles énergétiques diversifiés pour répondre à la demande. Au cours de cet article nous verrons avec Sibel Energie, l’évolution et les prévisions du solaire en France.

Les chiffres clés du solaire en France

Même si la production des énergies renouvelables augmente chaque année, particulièrement avec le parc des énergies solaires qui est en constante croissance, ces dernières n’ont cependant pas atteint l’objectif fixé de 1GW/an en 2018, car le total des raccordements s’estime à moins de 850 MW.

Ce 26 mars 2019, France Territoire Solaire a organisé une table ronde pour analyser le bilan de la filière du solaire et ses perspectives. D’ailleurs, même si l’objectif fixé pour l’année 2018 n’a pas été atteint, le solaire photovoltaïque en France a tout de même grimpé comparé à 2017, avec plus 841 MW de puissances nouvelles. Ajoutons à cela que chaque trimestre a connu plus de 200 MW de nouvelles installations.

En ce qui concerne l’autoconsommation, les experts ont affirmé lors de la table ronde que les chiffres ne sont pas assez élevés, notamment avec les 144 MW installés. Notons que le prix du kWh racheté est toujours inférieur à 16 centimes d’euro pour le résidentiel, à 11 centimes d’euro pour les puissances intermédiaires et à 9 centimes d’euro pour les grandes toitures.

Pourtant, le segment du solaire affiche des indicateurs prometteurs. Fin 2018, 20 000 nouvelles installations ont été recensées, ce qui signifie que le secteur essaie de se rattraper et que l’objectif de 65 000 installations d’autoconsommation serait atteignable si l’on garde ce rythme de croissance.

Prévisions énergétiques de 2040

D’après l’Agence Internationale de l’Energie, en 2030, les énergies renouvelables couvriront 40% de la demande énergétique mondiale et des transformations remarquables seront apportées pour améliorer l’efficacité et la performance des solutions solaires. D’ici 2040, 70% du marché international de l’énergie sera composé par les énergies renouvelables, ce qui mènera à un état d’urgence pour diversifier les solutions, et ce à partir de 2019.

D’ici 2040, les énergies renouvelables participeront à hauteur de 80% à la capacité énergétique de l’Union Européenne. L’énergie solaire deviendra ainsi la principale source d’électricité dès 2030, avec une croissance soutenue.

Pour Sibel Energie, la transition énergétique est l’affaire de tous, elle relève de la volonté des citoyens de mieux maîtriser leurs dépenses énergétiques d’une part, et de l’ambition des acteurs du secteur pour encourager les énergies vertes et lutter contre les monopoles énergétiques. Car actuellement nous vivons toujours sous l’emprise d’un modèle énergétique centralisé. Il importe donc de diversifier l’offre pour saisir de nouvelles opportunités, et ce, pas seulement en Europe mais partout dans le monde.

Leave a Reply