Le webdesign est un bouillonnement créatif constant. Face à la masse de sites web qui voient le jour chaque minute sur le web, les développeurs et designers redoublent d’inventivité pour créer des sites web qui sortent de l’ordinaire. C’est dans ce cadre qu’apparaissent toute sorte de tendances, qu’il convient de bien identifier dans le cadre de la création d’un site Web. MJM graphic design incite ainsi ses étudiants à mener une veille régulière afin de se positionner de manière proactive. Dans leurs travaux pour MJM, les étudiants doivent donc redoubler d’efforts pour déceler les dernières tendances et les utiliser à bon escient. Tour d’horizon de ces designs qui ont marqué 2018.

L’écran partagé : asymétrie et mise en valeur du contenu

L’écran partagé est une tendance récente, qui consiste à splitter en deux l’écran afin d’afficher deux contenus distincts (mais cohérents). L’objectif d’une telle construction se tient avant tout dans le visuel : lors du scroll, les deux côtés de la page vont scroller de concert, souvent de façon asymétrique (l’un part vers le haut, l’autre vers le bas.) Le tout offre un effet visuel intéressant qui donne une impression simultanée de mouvement et d’immobilisme. Image et contenu textuel peuvent ainsi être apposés ou des effets de photo peuvent être mis en avant (asymétrie, symétrie, changement de couleur…). Les possibilités en matière de création sont très nombreuses, ce qui fait de ce design particulier une des grandes tendances webdesign de l’année.

Les animations : dynamisme et spectacle

L’insertion d’animation au sein même de la navigation est une technique très populaire actuellement. Elle consiste à inclure, souvent en arrière-plan, des interactions qui vont se mettre en place au fur et à mesure de la navigation de l’internaute. Ces éléments visuels vont orienter l’internaute dans sa navigation, tout en lui proposant un système interactif. Privilégié par les agences de communication, cette méthode permet de créer des sites très esthétiques et contemplatifs. Le but est autant de montrer une certaine créativité que de proposer toute sorte de prouesses techniques. Prudence, une très bonne maitrise du développement est demandée pour de tels sites, et l’animation doit servir la navigation, et non pas l’inverse. L’équilibre peut être dur à trouver, mais l’exercice en vaut bien souvent le détour.

Les sites pour mobile

Nous avons aujourd’hui tendance à penser les sites web pour une consultation sur navigateur. Puis, nous pensons ces sites pour une navigation mobile, et nous les modifions alors en conséquence, en tentant de les rendre le plus responsive possible. Pourtant, le trafic a lieu de plus en plus sur mobile, et ce chiffre ne devrait cesser d’augmenter dans les années à venir. Ainsi, en 2016, 43,6 % de l’ensemble du trafic de sites Web dans le monde provenait de téléphones portables, contre 35,1 % l’année précédente. Qui plus est, le mobile va bientôt être récompensé par Google en termes de référencement : le moteur de recherche va bientôt mettre en place un nouvel index mobile first, qui privilégiera le développement mobile. Plus qu’une tendance, il s’agit donc ici d’une nécessité dont professionnel et étudiant doivent se saisir sans attendre afin d’anticiper les évolutions à venir.
L’avis MJM Graphic Design : veiller à rester au fait de ces tendances, et veiller à les appliquer de façon intelligente, avec recul et discernement.