Depuis maintenant quelques années, on entend de plus en plus parler du flat design. Celui-ci semble peu à peu submerger le webdesign de nombreux sites, notamment suite à une adoption par les géants Apple et Microsoft. La tendance est tel qu’elle dépasse aujourd’hui les frontières du web pour se déverser sur la communication print, et voit évoluer les logos de marques parmi les plus grandes. Mais qu’est-ce que le web design au juste ? Et pourquoi ce succès ? Retour sur un courant largement étudié dans les écoles comme MJM et sa spécialité MJM Graphic design.

Le flat design qu’est-ce que c’est ?

Le flat design est une tendance graphique, largement diffusée par le web design. À l’opposé d’un autre courant, le Skeuomorphisme, qui donne aux éléments un style réaliste proche du réel, le flat design se traduit par un design très figuratif. Il est constitué d’éléments symboliques simplifiés, d’aplats de couleur et de jeu de typographie. Les dernières interfaces de Microsoft, initiées avec Window 8, ou de Apple avec l’iPhone 7, sont de bons exemples d’interfaces flats design. Inspiré du courant graphique Bauhaus né dans les années 20, le mot d’ordre du flat design est « less is more ». Ce dépouillement permet de donner naissance à des interfaces à la fois dépouillées et colorées. Celui-ci se propage de plus en plus, et a notamment vu nombre de géants du web changer l’apparence de leur logo : Instagram a par exemple transformé son polaroïd « réaliste » par un logo bien plus figuré, où quelques formes évoquent la forme d’un appareil photo. Twitter a transformé son oiseau, pendant un temps aux traits réalistes de mascotte, pour une silhouette de volatile bleutée.

Pourquoi le flat design est-il à la mode ?

Comment expliquer cet engouement pour le flat design ? Tout d’abord, l’effet de mode, porté par les deux géants du digital est un facteur proéminent de la mouvance flat design, mais ne se suffit pas à lui même. Outre le simple effet de masse et d’imitation, le flat design répond en effet à des exigences de webdesign, et fait écho à d’autres tendances du web. Ainsi, les interfaces flat design permettent de facilement composer des sites internet responsive : les formes simples du graphisme se replacent en effet facilement sur l’écran selon sa taille, là où le skeuomorphisme demande de repenser entièrement l’interface pour différents formats. Le flat design s’adapte également très bien au site One-page, une tendance web design étudié dans les écoles comme MJM Graphic design. Enfin, le flat design permet de coder plus facilement et donc plus rapidement et efficacement : un atout considérable pour les développeurs.
Plus qu’une tendance, le flat design est un courant à part entière. L’avis MJM Graphic Design : une mouvance à surveiller de près afin d’être proactif dans vos choix de développement.